Deux musiciens, Damien Riehl et Noah Rubin, ont fait une demande de copyright de toutes les mélodies possibles, sous licence Creative commons. A l’aide d’un algo, ils ont généré toutes les combinaisons possibles de 8 notes afin de protéger les musiciens de futurs problèmes juridiques.